Parcours de Prévention canine

Le Parcours de Prévention s’adresse aux personnes ayant adopté un chiot (entre 2 et 3 mois), souhaitant un accompagnement régulier dans l’éducation de leur compagnon canin pour partir sur de bonnes bases et ainsi assurer une cohabitation saine et cohérente pour les années à venir. Cet accompagnement se fait jusqu’au 12ème mois du chien, à raison d’un minimum de 8 séances une fois le bilan comportemental effectué et restitué. Les personnes engagées dans ce programme se voient remis des outils et supports pédagogiques auxquels se référer. Ils sont utilisables lors de doutes sur la mise en place ou la réalisation d’un exercice, ou pour  savoir où en est le chien dans l’évolution de ses apprentissages.

Classe de rattrapage

Les chiots, entre 3 et 5 mois, sont en plein développement, ils explorent, expérimentent et construisent leurs apprentissages par eux-mêmes et par notre intermédiaire. Il en résulte parfois des comportements que l’on juge « anormaux » (sauts, mordillements, destructions…), ça ne convient pas, ça risque d’empirer mais ça peut se « rattraper » !

Selon les problématiques rencontrées et le résultat du bilan comportemental, une stratégie éducative de « rattrapage » est élaborée. Elle débouche sur une proposition de suivi (système de forfait) basée sur les perspectives d’évolution et de progression du chiot ainsi que sur le temps jugé nécessaire à l’atteinte des objectifs fixés.

Rendez-vous de rééducation

Malheureusement, les chiens n’ont parfois pas eu la vie facile, ont grandi et/ou vécu dans des conditions difficiles et inconfortables, on peut en retrouver certains dans les refuges et SPA avec l’espoir d’être adopté dans le « meilleur » des cas. D’autres avaient tout pour être heureux mais ont vécu un ou des évènements traumatisants bien malgré leurs compagnons humains, qui à ce moment-là n’avaient aucun ou peu de contrôle sur la situation.

Ces évènements, dont on ne connait pas toujours les circonstances, ont des conséquences sur le comportement du chien qui peuvent se traduire par de la méfiance, des peurs et/ou phobies matérielles et/ou sociales et déboucher dans certains cas sur de l’agressivité.

Ces chiens ont en général plus de 6 mois, et plus ils sont âgés plus le travail peut être long et difficile. Le bilan comportemental est là pour nous aider à y voir plus clair et nous permettre d’orienter la stratégie éducative dans la bonne direction. Un suivi (système de forfait) est alors proposé en fonction de la quantité et de la durée de travail estimées nécessaires pour le meilleur résultat possible.